Qu’est-ce que le colorisme?

30713303_1681131401979160_754774123552440320_n.jpg
Photo credit: @islandboiphotography

Nous vous en parlions brièvement sur cet article, Nicholle Kobi avait longuement abordé le thème du colorisme au cours de sa conférence. Nous avons donc décidé de pousser un peu plus la réflexion.

Tout d’abord, qu’est-ce que le colorisme ? Nous pourrions le définir comme une forme de discrimination au sein d’une même communauté. Par exemple, le fait de favoriser telle ou telle personne parce qu’elle a la peau claire ou de discriminer, se moquer d’une autre qui a la peau foncée.

30726002_1681131385312495_2181687324436332544_n
Photo credit: @islandboiphotography

Cependant, ce phénomène ne date pas d’hier : nous pouvons facilement retracer son origine à la période de la traite négrière, où les personnes à la peau claire étaient “mieux traitées’’ que les personnes foncées. En effet, les esclaves de peau claire travaillaient le plus souvent dans la maison, où ils effectuaient des tâches domestiques, tandis que ceux à la peau foncée travaillaient davantage dans les champs.

Aujourd’hui, le colorisme prend une toute autre tournure.

Plus jeunes, nous avons tous connu cet enfant noir que tout le monde jugeait trop foncé, et qui subissait les railleries de tous ses camarades. Nous nous souvenons que les noirs très foncés de peau héritaient d’horribles surnoms tels que ‘’charbon’’, ‘’peau cramée’’ etc…

Ce genre de moqueries peuvent avoir de graves conséquences sur les individus les plus fragiles. Beaucoup peuvent se sentir mal dans leur peau et développer toutes formes de complexes… L’image que l’on se fait de soi est très souvent créée par le regard qu’autrui porte sur nous.

Khoudia Diop, jeune mannequin d’origine sénégalaise, est un exemple qui illustre parfaitement nos propos.

La jeune femme explique dans sa vidéo avoir subi de nombreuses moqueries à cause de la couleur de sa peau jugée trop foncée par ses pairs. Elle affirme que, dans sa jeunesse, elle se sentait moins belle et a plusieurs fois pensé à se blanchir la peau.                               Nous ne savons pas s’il faut blâmer les personnes qui se blanchissent la peau ou bien celles qui dénigrent ceux qu’ils jugent trop foncés.

Alors que pour certains le blanchiment de la peau n’est qu’un phénomène de mode, pour d’autres comme Khoudia Diop, c’est un ultime moyen de se faire accepter, de se sentir mieux dans sa peau et de cesser d’entendre des méchancetés au sujet de sa peau chocolatée. La peau claire est malheureusement encore trop souvent associée à la beauté dans notre communauté. Il serait grand temps que les mentalités évoluent.

Le phénomène du colorisme semble autant ancré en Afrique, dans les Caraïbes, qu’en Occident.

Nous avons quelques anecdotes à ce sujet.

Faty- “Lors d’un séjour en Afrique, étant plus jeune, je me suis rendue compte que les gens accordaient une véritable importance à la carnation de la peau. Il m’est déjà arrivé d’entendre : ‘’tu es plus belle que ta sœur parce que tu as la peau claire ».

Edwige- “J’ai vécu une autre situation dans une boutique de produits dits “afros” à Paris, près du métro Château Rouge : une maman était en train d’acheter de la crème éclaircissante et je lui ai demandé pour quelle raison elle le faisait. Elle m’a tristement répondu que j’avais de la chance d’avoir déjà la peau “claire”, un “bon teint”, pour reprendre son expression.”

Lors de la conférence de Nicholle Kobi, une femme dans l’assistance a fait une remarque très intéressante. Elle, est de teint clair et expliquait que c’est enfant, lors d’un voyage en Haïti, qu’elle a pris conscience que sa peau était considérée comme « claire ». Avant cela, elle ne faisait aucune distinction entre sa couleur de peau et celle des autres, pour elle, était juste noire. Au cours de ce voyage, elle entendit souvent des remarques du type « c’est sûrement parce qu’elle est claire qu’elle peut se permettre certaines choses », sous-entendu : elle peut avoir un mauvais comportement mais cela lui sera pardonné parce qu’elle a la peau claire.

Ils nous arrivent encore d’entendre des phrases du genre « Elle est vraiment noire (sous-entendu ici foncée) MAIS elle est belle ». Ou « elle est trop noire, elle n’est vraiment pas jolie »

30706060_1681131421979158_6442952944072523776_n

Nous devons comprendre que la peau noire est l’une des plus diversifiées car il existe non pas une, mais plusieurs teintes de noir. Il y aura donc toujours des noirs plus clairs ou plus foncés que d’autres. Nous devons cesser de faire des distinctions, nous catégoriser en ‘’light skin’’, ‘’dark skin’’ et nous rappeler que chaque être humain est unique et magnifique et ce qu’importe son taux de mélanine. A tous nos frères et sœurs encourageons nous ! Aimons nous!

Les Palabreuz ♧

2 Replies to “Qu’est-ce que le colorisme?”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s