Soundjata ou l’épopée mandingue

Non, l’Histoire de l’Afrique ne commence pas avec la colonisation…received_1636995596392741

Le continent africain connaissait différents types d’organisation avant son partage par les colons. L’Afrique précoloniale a connu des royaumes et empires mais il existait aussi des sociétés qui n’étaient pas organisées en états et qui vivaient en petit groupe autonome, dans le principe de la famille élargie (parents, enfants, grands-parents…). Le doyen du groupe était souvent désigné comme le chef.   

Le plus vaste empire qu’ait connu l’Afrique noire est l’Empire Manding, aussi appelé Empire du Mali. Cet empire succéda à l’Empire du Ghana et englobe les actuels États du Sénégal, de la Guinée, du Mali et du Niger.

received_1637021603056807.png

Au XIIIème siècle, l’Empire du Manding était l’un des plus importants d’Afrique de l’Ouest. La prospérité, la puissance ainsi que la renommée de cet empire était en partie due à son empereur Soundjata Kéita. Dans les traditions mandingues, ce dernier est souvent comparé à Alexandre le Grand au vue de ses nombreuses conquêtes territoriales et de son esprit expansionniste.

Les adjectifs manquent lorsqu’il s’agit de décrire la puissance de Soundjata. Les griots chantent encore ses louanges, c’est dire à quel point ce valeureux empereur a marqué l’Histoire. Les griots font partis d’une caste bien déterminée et présente dans plusieurs ethnies africaines. Leur but est de mémoriser l’histoire, traditions et coutumes de leur village et de les retransmettre, au seul moyen de leur instrument de musique et de leur voix, aux nouvelles générations.

Djibril Tamsir Niane, auteur guinéen, spécialiste de l’histoire de l’Empire du Mali (et aussi le père du célèbre mannequin Katoucha Niane, décédée il y a quelques années) nous raconte l’histoire de Soundjata Keïta dans un livre éponyme. L’auteur se décrit comme un traducteur, qui retranscrit les paroles rapportées par les griots. Le livre est riche, on y apprend beaucoup sur l’Histoire, les traditions et coutumes de l’Empire Manding.

Le livre de D.T Niane nous permet également de comprendre l’importance des griots, qui aujourd’hui, peuvent avoir mauvaise réputation. Il faut savoir qu’à l’époque, chaque roi avait son propre griot; Balla Fasséké était le griot de Soundjata. Les griots étaient les plus proches conseillers des rois car ils étaient les seuls à posséder une connaissance des coutumes et traditions mandingues. De nos jours, il est courant de rencontrer les griots dans différents types de cérémonie telles que les mariages ou encore les baptêmes. Il est de coutume de donner beaucoup d’argent à un griot qui chante nos louanges; c’est la raison pour laquelle beaucoup les considèrent comme des personnes cupides et remettent en cause leur importance alors que leur rôle est plus que nécessaire pour la mémoire collective. Par leurs chants, ils transmettent l’histoire des ancêtres aux nouvelles générations. Histoire qui leur est transmise de génération en génération par leurs parents. Les langues africaines n’étant pour la plupart pas écrites, l’oralité est un art qui a donc toute son importance.

En conclusion, nous recommandons ce livre à toutes les personnes qui souhaitent en savoir un peu plus sur l’Histoire de l’Afrique précoloniale.

Et vous, quels sont ces héros qui ont marqué l’Histoire de vos pays et donc de l’Afrique?

 

Testé, Approuvé, Recommandé par Les Palabreuz ♧

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s